Les médailles de la Résistance

La phaléristique, science auxiliaire de l'Histoire puisqu'elle aide souvent les historiens dans la datation de documents, objets, photographies, permet d'aborder la Seconde Guerre mondiale sous un angle différent, celui des ordres et décorations.

Il y a 75 ans, le 9 février 1943, le général de Gaulle instituait la médaille de la Résistance française. Il s'agit de la seconde et seule autre décoration créée, après l'Ordre de la Libération, par le général de Gaulle pendant la Seconde Guerre mondiale. Ses titulaires, hommes et femmes, au nombre d'environ 65 000, sont demeurés en nombre limité, qu’elle ait été attribuée à des personnes de leur vivant ou à titre posthume. Des collectivités territoriales et quelques entités civiles ou militaires en sont également titulaires. Arborée par des célébrités comme par des résistants restés dans l’ombre, la Médaille de la Résistance demeure le symbole d’un combat pour la Liberté. Pour de plus amples informations, nous vous invitons à consulter l'exposition virtuelle consacrée à la médaille de la Résistance française, mise en ligne en février 2013.

Cette exposition virtuelle vous propose de découvrir les médailles de la Résistance instituées en Europe de l'Ouest, du Nord et du Sud, dans les pays d'Europe centrale et en URSS. En effet, l'une des caractéristiques essentielles de ce conflit mondial tient à l'engagement des civils au sein d'organisations de résistance à l'occupation de leur pays, à l'Ouest comme à l'Est ou encore en Europe du Sud. Sont également présentées quelques distinctions instituées pour récompenser ceux qui prirent part à la lutte contre les Japonais notamment aux Philippines, dans les Indes néerlandaises ou au Laos.



Plan de l'expo

Crédits

Bibliographie