Voir le verso

Legion of Merit (USA)

Légende :

Legion of merit (légionnaire) attribuée au Père Fouquer, aumônier du 501e régiment de chars de combat et des Espagnols du 3e régiment de marche du Tchad. Débarqué en Normandie avec la 2e DB le 1er août 1944, il accompagnera le 501e RCC à Alençon, lors de la libération de Paris, à Strasbourg, puis, devenu aumônier divisionnaire, jusqu'à Berchtesgaden.

Cette décoration fut créée en juin 1942 pour récompenser les services rendus depuis septembre 1939 par les membres des forces armées des pays alliés des Etats-Unis d'Amérique. 

Genre : Image

Type : Médaille

Source : © Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin Droits réservés

Date document : 1942-

Lieu : Etats-Unis

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Il s'agit d'une étoile blanche à cinq branches dont les pointes sont inversées avec des extrémités en forme de V et une boule d'or à chaque pointe. Au centre se trouve un disque bleu entouré de nuages d'or, avec 13 étoiles blanches disposées selon le motif qui apparaît sur le Grand Sceau des États-Unis. La largeur totale est de 75 mm.

Le revers de la médaille a la devise tirée du Grand Sceau des États-Unis, "ANNUIT COEPTIS" ("Il [Dieu] a favorisé nos entreprises") et la date "MDCCLXXXII" (1782) qui est la date de la première décoration américaine, l'insigne du mérite militaire, maintenant connu sous le nom de Purple Heart. La place centrale du médaillon est réservée à l'inscription du nom du récipiendaire. 


Fabrice Bourrée

Sources :
The institute of heraldry (website)
André Souyris-Rolland, Guide des ordres et décorations de la Résistance et de la Libération, Public-réalisations, 1985

Contexte historique

La Legion of Merit est une décoration militaire des États-Unis créée le 20 juillet 1942 et décernée pour conduite exceptionnelle en période de guerre. Elle peut être remise aussi bien aux citoyens américains qu’à des étrangers qui ont combattu avec les États-Unis lors d’un conflit armé. Elle occupe la sixième place dans l'ordre de préséance de toutes les distinctions militaires américaines.

Selon l'acte du Congrès du 20 juillet 1942, lLegion of Merit peut être attribuée :
"personnel of the Armed Forces of the United States and of the Government of the Commonwealth Philippines and personnel of the armed forces of friendly foreign nations who, since the proclamation of an emergency by the President on 1939-09-08, shall have distinguished themselves by exceptionally meritorious conduct in the performance of outstanding services."

On distingue quatre grades : 

Chief-commander (Commandeur en chef) : grade normalement réservé aux chefs d'état ou de gouvernement. Cependant, ce diplôme a été décerné par le président Roosevelt à certains commandants de théâtre alliés de la Seconde Guerre mondiale, généralement pour des débarquements ou des invasions amphibies. Parmi les Français, les généraux de Gaulle, Giraud et Juin ont reçu ce grade. 

Commander (Commandeur) : Parmi les récipiendaires, nous pouvons citer les généraux Koeltz, Leclerc (21 novembre 1943), Devinck, Catroux, De Lattre, Rivet, Koenig, de Larminat, Chaban-Delmas, Corniglion-Molinier (voir album joint).

Officer (Officier) : pour les généraux, officiers supérieurs et attachés militaires. Le premier étranger à recevoir ce grade, en décembre 1942, fut le capitaine de corvette Bergeret, commandant la corvette Roselys, "pour le sauvetage de 176 marins américains naufragés au milieu d'un champ de mines, au cours d'un convoi pour la Russie (voir album joint). Georges Broussine, chef du réseau d'évasion Bourgogne, et le général Béthouart sont également titulaires de ce grade (voir album joint), de même que les généraux Mas, de Montsabert, Barré, Mathenet et Magnan (cités dans l'Echo d'Alger du 21 août 1943).

Legionnaire (Légionnaire). L'Echo d'Alger du 21 août 1943 dresse une liste des récipiendaires du grade du légionnaire : les généraux Sevez, Conne, Pleyer, Schwartz, Du Vigier, les colonels Chrétien, Blanc, Morlière, Rime-Bruneau, les lieutenants-colonels Baillif, Manceaux, Monniot, Cherrière, Denin de Rosière... A cette liste, nous pouvons ajouter le capitaine Alfred Pillafort décoré le 18 décembre 1943 à titre posthume et le Père Roger Fouquer, aumônier du 501e RCC de la 2e DB dont la décoration est présentée dans cette notice.

Au total, la Legion of Merit a été attribuée à 325 Français (sur 1867 décorations attribuées à des non-Américains).


Fabrice Bourrée

Sources :
Echo d'Alger du 21 août 1943 (BNF - Gallica)
Archives nationales, 3 AG 1 / 336 (attribution de la Legion of Merit (3e degré) au capitaine de corvette Bergeret)
Archives du musée de l'Ordre de la Libération
André Souyris-Rolland, Guide des ordres et décorations de la Résistance et de la Libération, Public-réalisations, 1985
Vicken Koundakjian, "Les décorations militaires américaines", Symboles & Traditions n° 136, décembre 1990.
The American Presidency Project