Voir le verso

Le résistant Robert Loffroy, militant de la mémoire de la résistance icaunaise

Légende :

Robert Loffroy, qui a été un des principaux responsables de la résistance communiste de l’Yonne, a milité efficacement toute sa vie pour la mémoire de la Résistance dans l’Yonne - au recto, à l'été 1944 et au verso en 1943

Genre : Image

Type : Photographie

Source : © ARORY Droits réservés

Détails techniques :

Photographies analogiques en noir et blanc (voir recto-verso et album lié).

Date document : Eté 1944

Lieu : France - Bourgogne - Yonne - Guerchy

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Cette photo a été prise au cours de l’hiver 1944, alors que Robert Loffroy était un des responsables clandestins de la résistance communiste de l’Yonne.

Robert Loffroy est né le 11 juin 1919 dans le village de Guerchy, situé à une dizaine de kilomètres à l’ouest d’Auxerre. Fils d’un couple de petits paysans, il participe avant la guerre au travail sur l’exploitation familiale. En même temps, il milite activement, à partir de 1935, d’abord au sein du mouvement Amsterdam-Pleyel, puis, dès 1936, au sein des Jeunesses communistes et il adhère en janvier 1939 au PCF. Mobilisé en novembre 1939, il suit son régiment en exode dans le Sud-Ouest. Démobilisé au printemps 1941, il revient travailler sur l’exploitation agricole de ses parents tout en menant une intense activité de résistance, d’abord au sein des Jeunesses communistes, puis au Front national. Il fabrique une grande quantité de faux papiers, distribue des tracts, crée des groupes de sédentaires FTP dans sa région et participe à la lutte contre les réquisitions agricoles.

Ayant réussi, le 27 janvier 1944, à échapper de justesse à l’arrestation, il devient clandestin. Il est nommé, au sein du CMR des FTP de l’Yonne, recruteur régional, chargé de la partie nord du département de l’Yonne, qu’il parcourt en tous sens à bicyclette, recrutant des centaines de volontaires FTP qu’il emmène au maquis et constituant des dizaines de groupes de sédentaires FTP.
Après avoir participé à la tentative d’insurrection décidée par la direction départementale du PCF, le 6 juin 1944, il est nommé à la fin juin commissaire aux effectifs régionaux, ce qui fait de lui le principal responsable des FTP de l’Yonne au cours de l’été 1944.

Après la Libération, avec le grade de capitaine, il commande une compagnie de la 2e demi-brigade FFI de l’Yonne. Il est également chargé par le PCF d’organiser les Milices patriotiques de l’Yonne.

Le 30 décembre 1944, il part pour le Jura avec le 2e bataillon de l’Yonne, puis participe à l’occupation en Allemagne au sein du 4e RI. Après avoir hésité à rester dans l’armée, il demande sa démobilisation et revient à Guerchy, où il reprend l'exploitation agricole de ses parents.

Militant communiste convaincu et actif, il est membre du Comité fédéral du PCF de l’Yonne et candidat du PCF à de nombreuses élections. Après un voyage en RDA en 1970, il fonde et dirige l’association France-RDA de l’Yonne. Il milite également très activement, au sein du MODEF, pour la défense de la petite et moyenne agriculture. Mais il milite aussi, dès 1945, pour la défense de la mémoire de la Résistance et cela jusqu’à ses dernières années.

Robert Loffroy est décédé le 7 juillet 2007.


Auteur : Claude Delasselle

Sources 

Robert Loffroy, Mémoires d’un résistant et militant communiste de l’Yonne, Auxerre, éd. ARORY, octobre 2014.

Contexte historique

Robert Loffroy peut être considéré comme l'un des principaux acteurs de la mémoire de la Résistance de l’Yonne. Dès 1945, il est l’un des fondateurs de l’association des anciens FTP-FFI de l’Yonne, ainsi que d’un comité d’entente de la Résistance.
Au début des années 1950, il milite activement pour la création de l’ANACR de l’Yonne, dont il devient le président. Il se bat pour la création de stèles et de plaques honorant la mémoire de résistants de sa région.
En 1988, il est un des membres fondateurs de l’ARORY (Association pour la Recherche sur l’Occupation et la Résistance dans l’Yonne), à qui il confie une partie de ses archives concernant les FTP icaunais. Une fois prise sa retraite d’agriculteur, il accepte fréquemment de venir apporter son témoignage d’ancien résistant dans les établissements scolaires. Surtout, dans les années 80, il rédige ses mémoires, un long récit de près de 600 pages manuscrites qui couvre toute son existence, depuis son enfance jusqu’à la période de sa retraite, et dont la majeure partie est consacrée à la période de l’Occupation et à la Résistance dans l’Yonne.
Véritable mémoire vivante de la résistance communiste de l’Yonne, dont il a été un des principaux acteurs, il livre dans ce vaste récit une masse considérable de renseignements sur la résistance communiste icaunaise, que son camarade de parti et ami Robert Bailly va largement utiliser pour rédiger plusieurs livres consacrés à la résistance icaunaise.
Après le décès de Robert Loffroy, l’ARORY décide de publier ses mémoires, accompagnées de notes abondantes et de photos communiquées par sa fille. Les mémoires de Robert Loffroy paraissent en octobre 2014 sous le titre : Robert Loffroy. Mémoires d’un résistant et militant communiste de l’Yonne. En novembre 2015, un colloque intitulé  « Communisme rural et Résistance dans l’Yonne. À propos des mémoires de Robert Loffroy » a été organisé à Auxerre conjointement par l’ARORY et l’association icaunaise Adiamos-89, colloque au cours duquel plusieurs interventions ont souligné le rôle très important joué par Robert Loffroy pour la mémoire de la résistance icaunaise (les Actes de ce colloque ont été publiés par Adiamos-89 en mai 2015).


Auteur : Claude Delasselle

Sources :

Joël Drogland, biographie de Robert Loffroy, in CD-ROM La Résistance dans l’Yonne, AERI - ARORY, 2004.

« Robert Loffroy, une grande figure de la résistance icaunaise », in Bulletin Yonne-Mémoire 1940-1944 n° 19, novembre 2007.

C. Delasselle, J. Drogland, F. Gand, T. Roblin, J. Rolley, Un département dans la guerre. Occupation, Collaboration et Résistance dans l’Yonne, Paris, éd. Tirésias, 2007, pp. 631 et 632.

Robert Loffroy, Mémoires d’un résistant et militant communiste de l’Yonne, Auxerre, éd. ARORY, octobre 2014.

« Communisme rural et Résistance dans l’Yonne », in Les cahiers d’Adiamos-89 n° 13, mai 2015.