Voir le verso

Plaque rappelant le lieu de création du CDL de Côte-d'Or, Dijon

Légende :

Plaque apposée au 17 de la rue Alexandre Nicolas à Dijon.

Genre : Image

Type : Plaque commémorative

Producteur : Jean-Pierre Petit

Source : © Cliché Jean-Pierre Petit Droits réservés

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur

Date document : Octobre 2016

Lieu : France - Bourgogne - Côte-d'Or - Dijon

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

DANS CETTE MAISON LE 12 NOVEMBRE 1943 EN PRÉSENCE D'UN DÉLÉGUÉ DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE A ÉTÉ ÉTABLI LE COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE LA LIBÉRATION DE LA CÔTE D'OR UN DES PREMIERS DE FRANCE AVEC CELUI DU NORD.

PLAQUE APPOSÉE PAR GEORGES CONNES MAIRE DE DIJON A LA LIBÉRATION


Contexte historique

Rentré de captivité en août 1941, Jean Bouhey, ancien député socialiste, s'engage dans les rangs de la Résistance. Il devient un des animateurs dans le secteur de la Côte-d'Or, du mouvement Libération-Nord. Obligé de quitter son village devant les menaces d'arrestation dont il est l'objet, il se rend à Paris où il est nommé par le Gouvernement d'Alger, Commissaire de la République de Bourgogne et Franche-Comté pour les huits départements qui composent ces deux provinces. Il met sur pied des comités départementaux de libération, dont celui de la Côte-d'Or en réunissant à Dijon tous les représentants politiques du département.

C'est en effet le 12 novembre 1943 que se réunissent, sous son impulsion, les responsables départementaux de la Résistance pour créer le comité départemental de libération. La réunion se tient au domicile de Georges Connes, membre de la délégation municipale de Dijon, rue Alexandre-Nicolas, en présence de François-Louis Clozon, délégué en France par le gouvernement d'Alger pour préparer la Libération et la nomination des futurs préfets. Une quinzaine de personnes assistent à la réunion. 


Fabrice Bourrée

Sources :
Biographie de Jean Bouhey sur le site de l'Assemblée nationale
Jean François Bazin, Histoire de Dijon, Editions Jean-paul Gisserot, 2001