Plaque en hommage à Paul Guillebaud, Gannat (Allier)

Légende :

Plaque apposée sur le mur de la gare de Gannat (place Paul Guillebaud) à la mémoire de Paul Guillebaud, résistant du réseau Alliance, assassiné par la Gestapo le 17 mars 1943 en gare de Gannat.

Genre : Image

Type : Plaque commémorative

Producteur : Baptiste Airaud

Source : © Collection Baptiste Airaud Droits réservés

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur

Date document : Décembre 2017

Lieu : France - Auvergne - Allier - Gannat

Ajouter au bloc-notes

Contexte historique

Né le 23 juin 1904 à Terminiers (Eure-et-Loir), abattu le 17 mars 1943 à Gannat (Allier) ; employé au ministère de la justice ; résistant du réseau Alliance.

Paul Guillebaud était le fils d’un chef de gare domicilié à Gommiers, commune de Terminiers (Eure-et-Loir). Membre du réseau Alliance à partir de juin 1942, il était, selon l’attestation de Marie-Madeleine Méric, chef de secteur depuis août 1942. La date de son arrestation, en gare de Gannat (Allier) et de sa mort est tantôt le 15 mars, tantôt le 17. Dans une lettre des autorités allemandes du 27 mars 1943 adressée au préfet de police de Paris, celles-ci signalaient qu’il était mort le 15. Un jugement, après enquête, fixa la date de son décès le 17 mars. C’est la date qui figure sur son acte de naissance. Il aurait été abattu de retour d’une mission à Vichy dans la salle des pas perdus à Gannat et était domicilié boulevard des graves à Vichy au moment de son arrestation. Il fut incinéré au Père-Lachaise.
Il fut homologué capitaine FFI et reçut la médaille de la Résistance par décret du 31 mars 1947. Il s’était marié le 16 juillet 1938 à Malakoff et était alors domicilié dans cette commune et employé (commis principal) au ministère de la justice. Son épouse Rachel Roussel, née le 14 mars 1903, était originaire d’Arras. Rachel, Nelly Rousset fut déportée.


Jean-Pierre Besse pour le Maitron des fusillés et exécutés

SOURCES : DAVCC, Caen, 21P 198161. — État civil.