Plaque à la mémoire de François Le Cam, Presles (Val d'Oise)

Légende :

Plaque apposée au 17-21 rue Pierre Brossolette à Presles (Val d'Oise) à la mémoire de François Le Cam, résistant, mort en déportation.

Genre : Image

Type : Plaque commémorative

Producteur : Philippe Le Roy

Source : © Cliché Philippe Le Roy Droits réservés

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur

Date document : 6 décembre 2017

Lieu : France - Ile-de-France - Val-d'Oise - Presles

Ajouter au bloc-notes

Contexte historique

Né le 3 juin 1910 à Méru (Oise), François Le Cam rejoint la Résistance fin 1942. Il participe à des distributions de tracts, de journaux clandestin ainsi qu'à des sabotages de locomotives. 
Arrêté le 26 avril 1944 à Presles, il est déporté le 21 mai 1944 à Fallersleben. Située à 27 km au nord-est de Brunswick, la ville accueille le siège de Wolfsburg des usines Volkswagen. Les détenus (dont plus de 600 hommes) travaillent pour cette firme et sont également employés à des travaux de construction.

François Le Cam décède le 5 janvier 1945 à Neuengamme selon son acte de décès établi par le maire de Presles, ou à Fallersleben selon les recherches effectuées par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Titulaire de la Médaille de la Résistance à titre posthume (décret du 3 août 1946 paru au Journal officiel du 13 octobre 1946), François Le Cam a été homologué agent P2 du réseau Résistance Fer avec le grade d’assimilation de sous-lieutenant. Aucun élément de son dossier ne fait ressortir de lien avec le mouvement Vengeance comme mentionné sur cette plaque commémorative.


Fabrice Bourrée

Sources : 
Service historique de la Défense, Vincennes, 16P 348 604 (dossier d'homologation de François Le Cam)
Base de données de la FMD