Voir le verso

La dispersion : le parcours de Robert Bennes

Légende :

Carte Michelin de 1943 illustrant le parcours de sortie du Vercors emprunté par Robert Bennes entre le 23 juillet et le 3 août 1944.

Au verso, une note manuscrite de Robert Bennes indique : «Carte Michelin au 1/200 000e qui m'a beaucoup servi dans le Vercors»

Genre : Image

Type : Carte

Source : © Archives Robert Bennes Droits réservés

Détails techniques :

Carte Michelin en couleur au 1/200 000e. Format : 18 x 24.

Date document : 1943

Lieu : France - Rhône-Alpes

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Robert Bennes, officier du BCRA*, 25 ans à l’époque, parachuté début 1944 dans la Drôme, est appelé en juin 1944 à commander le groupe d'opérateurs radio du Vercors assurant les liaisons avec Alger et Londres, et à organiser la réception des parachutages sur le massif. Il combat ensuite du 21 au 23 juillet, lors des événements de Vassieux. Le 23 après-midi, il est à Grande-Cabane, sur les plateaux de l’est du massif et « improvise » une sortie du massif par le sud, à la tête d’un groupe de 70 hommes qu’il ramènera sains et saufs avec leurs armes, à travers l’encerclement allemand, au terme d’un périple de près de 10 jours.

La carte Michelin qu’il a utilisée est présentée ici. Ce type de carte papier était donné aux Missions françaises et alliées avant leur départ pour la France ; le fond date de 1939, le tirage, légendé en anglais de 1943 ou 1944.

La carte du sud-Vercors porte en surimpression noire, de la main de Robert Bennes, l’itinéraire suivi par le groupe, avec le lieu et la date des étapes du « raid ».

L’exploit militaire de Robert Bennes montre ce que peut faire un jeune chef entraîné à la tête d’une troupe de fortune, qui l’était peu ou pas. Robert Bennes soulignera le courage de ses jeunes maquisards.

 

* BCRA : Bureau central de renseignements et d'action.


Auteur : Philippe Huet

Sources :

Robert Bennes, Mémoires de guerre, (tapuscrit), 2010, 92 pages.

Contexte historique

L’ordre de dispersion du maquis, diffusé par son chef François Huet (Hervieux) le 23 juillet après-midi, prescrivait aux maquisards de rejoindre par petits groupes les zones-refuges du Massif. Les troupes aguerries, situées à proximité de ces zones et encadrées, purent s’y conformer ; d’autres, isolées, non prévenues ou encore situées dans des zones inappropriées au repli, durent improviser, parfois avec des pertes pour ceux qui tentèrent le franchissement de l’encerclement allemand. Néanmoins, l’ordre permit de sauver plusieurs milliers de maquisards.

Dans ce contexte, le raid de Robert Bennes et de ses hommes est un remarquable exemple de maîtrise.

 

  

Pour en savoir plus :

La Dispersion - Essai de synthèse (P. Huet)

La dispersion : le parcours de Robert Bennes (P. Huet)

Témoignage de Robert Bennes sur la dispersion (août 2012)

 

Visualiser le parcours de dispersion en 3 D :

1- Installer Google Earth, en téléchargeant le lien ici
2- Cliquer sur "Visualiser le parcours de dispersion"
3- Un fichier se télécharge au bas de l'écran
4 - Cliquer sur le fichier pour l'ouvrir
5- Naviguer sur les lieux, notamment à l'aide du pictogramme , zoomer, dézoomer, etc.


Auteurs : Philippe Huet et Jean-William Dereymez

Cartographie 3 D interactive : Thierry Bontems

Sources :

Robert BENNES, Mémoires de guerre, tapuscrit, 2010, 92 pages, Avon-les-Roches, Editions Anovi, 2014.

Richard MARILLIER, Issues de secours, Le Précy-sous-Thil, éd. de L’Armançon, 2000, 117 pages.