Les premières publications de l'ARORY

Légende :

Entre 1993 et 1996, l’ARORY a publié quatre ouvrages portant sur la Résistance icaunaise. Ils témoignent d’une préoccupation constante d’allier la recherche historique au travail de mémoire, sans se limiter à la défense d’intérêts mémoriels

Genre : Image

Type : Ouvrages

Source : © Cliché : F. Gand Droits réservés

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur (2016).

Date document : 2016

Lieu : France - Bourgogne - Yonne - Auxerre

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

En 1999, l’Association pour la Recherche sur l'Occupation et la Résistance dans l'Yonne (ARORY) s’est lancée dans l’entreprise du cédérom La Résistance dans l’Yonne, qui paraît en 2004.

Celui-ci s'inscrit dans la campagne de réalisation de cédéroms départementaux, initiée sur le plan national par l’AERI (ex-Association pour des Études sur la Résistance intérieure).

Avant la réalisation du cédérom, quatre ouvrages, publiés avant 2004, ont été la première étape de rédaction de l’histoire de la Résistance icaunaise. Sans négliger la mémoire et ses marqueurs - les lieux de mémoire -, l’histoire de la Résistance se construit alors progressivement, d’abord par la critique des témoignages de résistants, ensuite par la première histoire de la Résistance dans l’Yonne, celle de la Résistance sénonaise, puis enfin par la réalisation d’une étude départementale sur les organisations de Résistance.


Auteur : Frédéric Gand

Contexte historique

L'un des objectifs des fondateurs - anciens résistants et enseignants - de l’ARORY (Association pour la Recherche sur l’Occupation et la Résistance dans l’Yonne), fondée en 1988, est de procéder à de véritables recherches historiques. S'ils ont à cœur d’établir et de perpétuer la geste résistante, de faire œuvre de mémoire, ils ont surtout la volonté d'établir une histoire de la Résistance sur des bases scientifiques. Les travaux historiques sont édités par l'association, et les ouvrages vendus par souscription et lors des conférences organisées par les auteurs.

En 1993, la première publication, Sur les chemins de l’histoire et du souvenir, est un inventaire, illustré de nombreuses photos des lieux de mémoire de la Seconde Guerre mondiale dans l’Yonne. Ce répertoire des monuments, stèles et plaques du département est accompagné d’un court récit historique, qui est la seconde tentative départementale de synthèse historique sur la période, après celle de Pierre Rigoulot, dans son ouvrage L’Yonne dans la guerre 1939-1945, paru en 1987.

En 1999, l’ARORY publie « Mémoire et engagement », un petit ouvrage de synthèse rédigé par un membre de son équipe de recherche, Jean Rolley, et élaboré à partir des témoignages oraux recueillis depuis 1994 par cette petite équipe de professeurs d’histoire. Les témoignages recueillis par les enquêteurs étaient guidés par un questionnaire ciblé particulièrement sur les circonstances et les motivations de l’engagement résistant.

À la même époque, un membre de cette équipe, Joël Drogland, est l’auteur d’une Histoire de la Résistance sénonaise, parue en 1997 et rééditée en 1998. C’est la première histoire de la Résistance dans l’Yonne mais qui ne concerne toutefois que la partie nord du département.

En 2001, l’équipe de chercheurs de l’ARORY, engagée dans le travail de recherche sur le cédérom, publie les actes d’un colloque que l'association a organisé à Auxerre, La Résistance dans L’Yonne : la diversité des organisations. Cet ouvrage manifeste la volonté de penser la Résistance à l’échelle du département tout entier et témoigne des progrès de la connaissance historique en ce domaine.


Auteur : Frédéric Gand