Voir le verso

La sortie du CD-ROM La Résistance dans l'Yonne, et son équipe d'auteurs

Légende :

Recto : debout de droite à gauche : Jean Rolley, Jean-Claude Pers, Frédéric Gand, Joël Drogland, Thierry Roblin et Bernard Dalle-Rive ;
assis, de droite à gauche : Claude Delasselle, Michel Baudot et Arnaud Fouanon
À l’arrière-plan, une stèle à la mémoire des maquisards de la forêt d’Othe

Verso : à gauche, le carton d'invitation à la première présentation publique du Cédérom La Résistance dans l'Yonne, le 15 mai 2004, à Auxerre - à droite, le dépliant informatif du cédérom

Genre : Image

Type : CD-ROM

Source : © Montage : F. Gand Droits réservés

Détails techniques :

Photographies numériques en couleur (2002) Voir recto-verso.

Date document : 2002

Lieu : France - Bourgogne - Yonne - Bussy-en-Othe

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Les auteurs du cédérom forment une équipe d'amis étroitement soudée. Des réunions fréquentes ont eu lieu durant les quatre années qu'ont duré les recherches. Au début de chaque été, une sortie collective a lieu dans un des "pays" de l'Yonne. En 2002, l'équipe visite les monuments, plaques et stèles du Sénonais et de la forêt d'Othe. Des cartes interactives ont été établies par Bernard Dalle-Rive, géographe, pour l'atlas des lieux de mémoire qui figure dans le cédérom.


Auteur : Frédéric Gand

 

Contexte historique

Depuis 1997, à l'initiative de Serge Ravanel, l’ex-AERI (Association pour des Études sur la Résistance Intérieure, aujourd'hui intégrée à la Fondation de la Résistance) mène une campagne nationale de mobilisation des historiens et des résistants afin de réaliser des cédéroms dans chaque département. Les cédéroms étaient conçus, dans l'esprit de Serge Ravanel, comme de grosses banques de données, permettant de sauvegarder des documents. Mais il fallait aussi rédiger des notices historiques, et donc constituer dans chaque département une équipe de chercheurs, apte à mener une étude rigoureuse de l’histoire de la Résistance, mais également de l’Occupation et du régime de Vichy, sans omettre la présentation des conditions locales. Car le titre générique des cédéroms, La Résistance, cachait une ambition plus vaste, celle de traiter tous les thèmes en rapport avec l’histoire d’un département sous l'Occupation.

En 1999, Serge Ravanel participe à Sens à un colloque organisé par la municipalité communiste, dirigée par Jean Cordillot, auquel sont invités également Henri Rol-Tanguy, Raymond Aubrac, Maurice Kriegel-Valrimont, et des historiens. Il prend alors contact avec Joël Drogland, lui expose son projet de cédérom, et propose de venir à Auxerre le présenter à l'équipe des chercheurs de l'ARORY. Lors de cette visite, Serge Ravanel déploie des trésors de persuasion, mais le projet semble très exigeant et les historiens restent un peu dubitatifs.

Jacques Direz, ancien résistant et président de l’ARORY, convainc finalement les enseignants-chercheurs de l’association de relever le défi et joue alors un rôle de facilitateur. Il obtient une substantielle subvention du Conseil général de l'Yonne et la création d'un "emploi jeune" : l'ARORY recrute Arnaud Fouanon, étudiant en histoire, titulaire d'un diplôme de maîtrise et d'un DEA en histoire contemporaine.

L’équipe des auteurs s’organise, sous la coordination de Joël Drogland, ancien correspondant du Comité d'Histoire de la Seconde Guerre mondiale et professeur d’histoire au lycée C. et R. Janot de Sens. Il est épaulé par plusieurs professeurs d’histoire et géographie du département, membres de l’équipe de recherche de l’ARORY. À Avallon : Michel Baudot, du lycée des Chaumes, et Jean-Claude Pers, du collège Maurice-Clavel ; à Aillant-sur-Tholon : Thierry Roblin, du collège de la Croix-de-l’Orme ; à Auxerre : Bernard Dalle-Rive, Claude Delasselle et Frédéric Gand, du lycée Jacques-Amyot ; à Paris, Jean Rolley, professeur honoraire du même lycée, auxquels s'ajoute l’étudiant-chercheur Arnaud Fouanon.
L’équipe dispose déjà de certains travaux historiques (la chronologie de Mme Regnard, plusieurs publications de l’ARORY) et également de nombreuses interviews de résistants locaux, effectuées à partir de 1994. Commence alors un long travail de recherche, qui fait se croiser les sources primaires (archives départementales de l’Yonne, de la Côte-d’Or, Archives nationales…), les témoignages et les récits inédits ou publiés par les acteurs de l’époque, sans oublier la collecte de documents (tracts, journaux, photos, cartes, etc.). Plusieurs milliers d'heures de travail ont été nécessaires à cette équipe, qui a travaillé pendant quatre ans.

Cette vaste synthèse historique aboutit à la parution, en 2004, du cédérom La Résistance dans l’Yonne : il est le troisième paru en France, après ceux de la Corse et de l’Oise, en 2003.

Il constitue aujourd’hui une base de données très riche, une mine de renseignements (1 200 fiches détaillées) et un corpus iconographique incomparable (40 cartes, 2 000 photos et quelques documents audio-visuels).


Auteur : Frédéric Gand

Sources : 

CD-ROM La Résistance dans l'Yonne, AERI - ARORY, 2004.

C. Delasselle, J. Drogland, F. Gand, T. Roblin, J. Rolley, Un département dans la guerre. Occupation, Collaboration et Résistance dans l’Yonne, Paris, éd. Tirésias, 2007.