Mediathèque



Rechercher un document





Résultats : 13664 réponses
Oraison

À l'entrée d'Oraison, une stèle en marbre a été érigée en hommage aux résistants arrêtés lors du piège dressé par les Allemands le 16 juillet 1944 - sur cette stèle, sous l'inscription « 1944 - Aux résistants arrêtés à Oraison le 16 juillet - fusillés le 18 à Signes (Var) » sont inscrits les noms des onze résistants parmi lesquels celui de Roger Chaudon

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison

Sur le monument aux morts érigé dans le cimetière d'Oraison, à la base de la stèle, une plaque a été posée sur laquelle sont inscrits les noms des quatre résistants domiciliés à Oraison et fusillés à Signes - Cette plaque « aux martyrs de Signes » se termine par ce texte   « lâchement assassinés par les Allemands et les miliciens le 19 juillet 1944 »

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison

Le nom de Roger Chaudon, tout comme ceux de ses trois compagnons d'infortune domiciliés dans le village - Émile Latil, André Daumas et Terce Rossi - ont été donnés à des rues d'Oraison

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Les Milles (commune d'Aix-en-France)

Dans le village des Milles (commune d'Aix-en-Provence), dont il était natif, le nom de Roger Chaudon est gravé sur une plaque en marbre apposée sur le monument aux morts, parmi les huit noms de la guerre 1939-1945

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Les Milles (commune d'Aix-en-France)

Au centre du village des Milles (commune d'Aix-en-Provence), dont il était natif, une stèle a été érigée - sur la plaque en marbre, on peut lire : « En souvenir du lieutenant FFI Roger CHAUDON, né aux Milles, Martyr et Héros de la Résistance, fusillé par les SS à SIGNES le 19 juillet 1944* »

 

* il s'agit, en fait, du 18 juillet 1944

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.