Mediathque



Rechercher un document





La presse imprime

Témoignage Chrétien, n°10 [avril 1944]

Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne

La presse imprime (artisanalement)

Valmy, n°1, janvier 1941

Ce premier numéro du journal Valmy est reproduit à 50 exemplaires sur une imprimerie d’enfant.

Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne

La presse imprime

Plomb de la page 2 du journal Défense de la France, n° 45 d'avril 1944

Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne

La presse imprime

Page 2 du journal Défense de la France, n° 45 d'avril 1944

Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne

Le matriel d'impression

Dans une usine d’Aubervilliers travaillant pour les Allemands, une des machines d’imprimerie de Défense de la France, camouflée sous des caisses d’expédition, qu’on soulevait pour imprimer les journaux clandestins, et qu’on rabaissait à la moindre alerte. L'impression de Défense de la France s'effectue initialement sur la Rotaprint. Mais, dès le début de 1943, le mouvement acquiert des machines professionnelles. Grâce à l'imprimeur Jacques Grou-Radenez, il se procure une presse très puissante de la marque Teisch (photo).

© Archives nationales, fonds Défense de la France (don Jean-Marie Delabre) – droits réservés.

Le matriel d'impression

Au fond d’un lavoir, insonorisé par un revêtement de liège, une presse automatique tire 200 000 exemplaires d’un journal clandestin chaque semaine. Sur la photo, Pierre Martin.

© Archives nationales, fonds Défense de la France (don Jean-Marie Delabre) – droits réservés.

Le matriel d'impression

Jacqueline Borgel travaille à l'atelier de composition de Défense de la France, rue Jean-Dolent à Paris, printemps 1944.

© Archives nationales, fonds Défense de la France (don Jean-Marie Delabre) – droits réservés.

Le matriel d'impression

Presse à journaux de grand format

© Archives nationales, fonds Défense de la France (don Jean-Marie Delabre) – droits réservés.

Le matriel d'impression

Philippe Viannay présente au général Koenig une presse utilisée pour le journal Défense de la France lors de l'exposition d'après-guerre consacrée au mouvement éponyme. Défense de la France est un cas très rare de mouvement ayant fabriqué son journal par ses propres moyens, avec du matériel fourni par des imprimeurs professionnels, chez lesquels ses militants allèrent aussi se former.
Les quatre documents suivants appartiennent au reportage photographique effectué à l’occasion de cette exposition. Des résistants de Défense de la France y reconstituent des gestes de leur vie clandestine.

© Fondation de la Résistance - département AERI - droits réservés

La presse ronotype

Stencil pour le recto du n° 195 du journal clandestin L'Humanité du 1er janvier 1943
Dimensions : 43 x 23,5 cm

Archives nationales, Z/4/76 , dossier 522, scellé 3 - droits réservés