Mediathque

La base média constitue « la collection virtuelle » du Musée de la Résistance en ligne. Elle réunit des documents de tous types appartenant à une multitude de fonds publics et privés.

Chaque document inventorié est accompagné de sa notice explicative.
Un moteur de recherche performant (recherche simple ou croisée) permet à l'utilisateur d'utiliser la base de données selon ses propres critères. 

ATTENTION : les documents (photographies, archives, films...) utilisés ont fait l'objet de conventions avec leurs détenteurs et ne peuvent être utilisés par une tierce personne sans leur accord. Les coordonnées des détenteurs des documents sont mentionnées sur chaque notice.

Rechercher un document





Saint-Maime (Alpes-de-Haute-Provence)

Dans le village de Saint-Maime (Alpes-de-Haute-Provence), le nom de Marcel André est gravé sur la plaque de marbre scellée au bas du monument aux morts avec deux autres noms de victimes de la Deuxième Guerre mondiale

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Marseille 7e

Anciennement rue Clotilde, la rue porte, depuis la délibération municipale du 19 juillet 1945, le nom de Paul Codaccioni

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Marseille 7e

Une plaque a été scellée à l'angle des rues Crinas et Paul-Codaccioni de Marseille (7e arrondissement) - sur cette plaque, on peut lire : « Paul Codaccioni, dit Kodack, né à Bonifacio le 23 novembre 1888, chef régional PTT des Mouvements Unis de la Résistance, fusillé par la Gestapo le 18 juillet 1944 à Signes (Var) »

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison

À l'entrée d'Oraison, une stèle en marbre a été érigée en hommage aux résistants arrêtés lors du piège dressé par les Allemands le 16 juillet 1944 - sur cette stèle, sous l'inscription « 1944 - Aux résistants arrêtés à Oraison le 16 juillet - fusillés le 18 à Signes (Var) » sont inscrits les noms des onze résistants parmi lesquels celui de Roger Chaudon

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison

Sur le monument aux morts érigé dans le cimetière d'Oraison, à la base de la stèle, une plaque a été posée sur laquelle sont inscrits les noms des quatre résistants domiciliés à Oraison et fusillés à Signes - Cette plaque « aux martyrs de Signes » se termine par ce texte   « lâchement assassinés par les Allemands et les miliciens le 19 juillet 1944 »

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison

Le nom de Roger Chaudon, tout comme ceux de ses trois compagnons d'infortune domiciliés dans le village - Émile Latil, André Daumas et Terce Rossi - ont été donnés à des rues d'Oraison

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Les Milles (commune d'Aix-en-France)

Dans le village des Milles (commune d'Aix-en-Provence), dont il était natif, le nom de Roger Chaudon est gravé sur une plaque en marbre apposée sur le monument aux morts, parmi les huit noms de la guerre 1939-1945

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Les Milles (commune d'Aix-en-France)

Au centre du village des Milles (commune d'Aix-en-Provence), dont il était natif, une stèle a été érigée - sur la plaque en marbre, on peut lire : « En souvenir du lieutenant FFI Roger CHAUDON, né aux Milles, Martyr et Héros de la Résistance, fusillé par les SS à SIGNES le 19 juillet 1944* »

 

* il s'agit, en fait, du 18 juillet 1944

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Insigne des blesss

Article retranscrit du n°203 du Patriote Résistant, septembre 1956

Documentation Fabrice Bourrée

Bicyclette de Roger Coquoin

La plaque d'identité

Coll. Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne/don de la famille Chabrol/Coquoin.