ARTICLE

Christian Chevandier

"Front national de la Police : les noces éphémères"

Christian Chevandier, « Front national de la Police : les noces éphémères » dans Histoire documentaire du communisme, Jean Vigreux et Romain Ducoulombier [dir.], Territoires contemporains - nouvelle série [en ligne], 3 mars 2017, n° 7

Alors que la « haine du flic » avait été dès l'origine un élément structurant de l'identité communiste en France, un mouvement communiste de Résistance propre aux policiers a rassemblé plusieurs centaines d'entre eux. Surtout présent dans la région parisienne, implanté dans la plupart des services de police et des commissariats du département de la Seine, il a joué un rôle important lors de l'insurrection parisienne d'août 1944. La mémoire en est pourtant bien faible, aussi bien au sein de la corporation policière que du parti communiste. C'est ce paradoxe qui est interrogé dans un texte qui se demande notamment par une approche prosopographique quelles spécificités pourraient éventuellement être cernées.




lien : Lire l'article
 
/