LIVRE

Thomas Fontaine (sous la dir. de)

Les cheminots victimes de la répression 1940-1945

Un partenariat exceptionnel entre la SNCF et les éditions Perrin pour un livre hors normes afin de rendre hommage à tous les cheminots morts pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Tous les ans pour le lundi de Pâques tu chanteras ou tu joueras au violon Tristesse de Chopin », écrit Roger Guintard à son épouse, le 14 avril 1944, avant d'être fusillé, dans une dernière lettre qu'elle ne recevra jamais. Fils de cheminot, serrurier à l'essai aux ateliers du Matériel de Saintes, il avait choisi de résister. Des mots comme celui-ci, adressés à leurs familles par des hommes et des femmes aux vies trop brèves, engagés ou non, frappés par l'iniquité et l'arbitraire de l'occupant et de ses collaborateurs, vous en lirez tout au long de ce livre. Il présente les cheminots victimes de la répression menée par les autorités nazies et le régime de Vichy entre 1940 et 1945. Leur mort ne relève pas du hasard. Ces femmes et ces hommes, plus de 2 200, en majorité des résistants et des victimes des rafles de représailles, furent assassinés, fusillés, abattus, ils disparurent en prison, en déportation.

Cette recherche scientifique d'envergure, conduite par un comité composé d'historiens, d'archivistes et d'acteurs du paysage associatif et mémoriel, a été souhaitée par la SNCF pour être un mémorial, hommage des vivants aux disparus, et pour servir la connaissance historique. Ce livre s'inscrit dans le travail de mémoire, de transparence, d'histoire et d'éducation, mené depuis plus de vingt ans par l'entreprise pour mieux connaître et comprendre ces années noires.



Perrin / SNCF, Avril 2017, 1200 pages
 
/