LIVRE

Dominique Lormier

Les Landes sous l'Occupation

Cet ouvrage passionnant, illustré par de très nombreux documents, est un tableau vivant et détaillé de l’histoire des Landes durant la Seconde Guerre mondiale. Plus de 10 000 Landais, mobilisés en septembre 1939, luttent avec bravoure en mai-juin 1940 sur le front l’Aisne et sur la ligne Maginot.

Sous l’Occupation, le département représente un enjeu stratégique dans la lutte entre l’Axe et les Alliés, avec ses plages bétonnées du Mur de l’Atlantique, sa ligne de démarcation, ses nombreuses garnisons, ses réserves presque illimitées en bois, la résine de ses pins utilisée pour le caoutchouc des pneus. Une base d’hydravions ravitaille les sous-marins de l’Axe opérant dans le Golfe de Gascogne. Des navires partent de la zone portuaire de Mimizan, des bombardiers et des chasseurs décollent de l’aérodrome de Mont-de-Marsan. Des antennes de la police allemande sévissent à Dax et Mont-de-Marsan. La ligne de chemin de fer Hendaye-Dax-Bordeaux-Paris favorise les échanges économiques entre l’Espagne franquiste et le Grand Reich hitlérien. Le potentiel agricole doit permettre de ravitailler l’occupant. De nombreux prisonniers de guerre africains de l’armée française, cantonnés dans des camps, sont forcés de travailler. Le régime de Vichy marque son empreinte. La collaboration politique reste cependant minoritaire. La population, assommée par la défaite de 1940, pense surtout à survivre. Des rafles frappent de nombreux Juifs.

La Résistance s’organise autour de personnalités locales comme Camille Bouvet, Pierre Sentucq, Léonce Dussarat et bien d’autres. Les réseaux d’évasion et de renseignement se multiplient, de même que les maquis (AS, FTP, ORA). La Libération est marquée par divers combats. De nombreux résistants landais poursuivent la lutte sur le front du Médoc jusqu’en avril 1945.



Geste Editions, 2017
lien : Voir le site de l'éditeur
 
/