ARTICLE

Frdric Viey

"Les hros d'Avon"

Aprs l’ouverture des Archives dpartementales couvrant la priode du Gouvernement de Vichy et interdites d’accs pendant soixante ans, il a t possible d’avoir une nouvelle vue sur la mise en place de la Shoah en Seine-et-Marne ; identification, marquage, spoliation, arrestation et extermination, et cela plus particulirement Avon. On peut y consulter la liste des Juifs vivant dans cette commune (particuliers et industriels), la remise des cartes d’identit avec le ‘’J’’ rouge infme, etc… On constate alors la prsence de deux groupes distincts : les ashknazes et les sfarades. Dans le premier cas, il y a les isralites franais comme Maurice Level, Mesdames Sarah Muller, Alice Bauman et Dreyfus (Veuve de Victor Dreyfus), dans le second cas : les trangers : M et Madame Hieskian Chaki, originaires de Grce et leurs quatre enfants, M. Maurice Benzimra ainsi que la famille Urlick. Mme Darcis ne La Lipson est arrte et ensuite interne Drancy le 19 septembre 1943. Elle a t libre le 18 aot 1944. Maurice Level fut intern Drancy le 19 septembre 1943, mais son pouse n’tant pas juive il n’tait pas dportable. Pour cause de maladie, il fut transfr dans l’orphelinat Rothschild, rue Lamblardie et ne rentra Avon que le 6 septembre 1944. Il meurt dans cette ville en 1953.



, 2013