Medal of freedom

Légende :

Medal of Freedom (USA) de Paul Deligny (1906-1966) reçue sur le front des troupes américaines des mains du général Eisenhower.

Genre : Image

Type : Décoration

Source : © Musée national de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie, Paris Droits réservés

Détails techniques :

Médaille en bronze
Don de Madame Andrée Deligny, 2016

Date document : 1945

Lieu : Etats-Unis

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

L'avers présente le buste de profil de la Liberté (reprenant la statue de la Liberté située sur le dome du Capitol à Washington) avec le mot "FREEDOM" (liberté) en majuscules en arc de cercle au bas du disque. 

Le revers présente la Liberty Bell (cloche de la liberté, symbole de l'indépendance américaine situé à Philadelphie en Pennsylvanie) entourée des mots "UNITED STATES OF AMERICA" en majuscules.

Sur le ruban peuvent être épinglées des palmes en bronze, argent ou or.


Fabrice Bourrée

Sources:
Purves A, The medals, decorations and orders of world war II 1939-1945, Polstead, Hayward, 1986.

Contexte historique

Parmi les décorations étrangères remises à des Français à l'occasion de la Seconde Guerre mondiale, la medal of freedom est l'une des plus prestigieuses. Elle a n'été attribuée qu'à quelques centaines de Français pour des services importants souvent liés aux réseaux de renseignement, à l'aide à des militaires américains (filières d'évasion et récupération de pilotes abattus) et même de sabotage dans les rangs de l'OSS.

Cette décoration établie par le président Harry S. Truman le 6 juillet 1945 était destinée à honorer les civils ayant aidé par leurs actions l'effort de guerre des États-Unis et de ses alliés. Elle a été remplacée le 22 février 1963 par la Médaille présidentielle de la liberté.

Nous n'avons pu trouver ni le nombre ni la liste des récipiendaires de cette décoration. 
A titre d'exemple, citons Marguerite Di Giacomo, agent du réseau Shelburn près de Paris, qui a reçu en février 1947 la medal of freedom avec palme en bronze. Aubergiste, cette jeune mère de famille n'a pas hésité à cacher des aviateurs alliés en fuite et à les aider également en les guidant à travers les lignes allemandes. Les diverses citations montrent qu'elle a aidé entre 36 et 40 aviateurs à s'échapper.
Fut également titulaire de cette décoration Pierre Pène, commandant militaire de la région P (Paris et région parisienne) pour l'OCM puis responsable des Forces Françaises de l'Intérieur (FFI) de la région "P" jusqu'à son arrestation le 4 avril 1944 (voir sa citation dans l'album lié). 
Dans l'album joint à la présente notice figure également une liste de civils français décorés le medal of freedom le 22 octobre 1946.


Fabrice Bourrée

Sources: 
Purves A, The medals, decorations and orders of world war II 1939-1945, Polstead, Hayward, 1986.
Souyris-Rolland André, Guide des ordres et décorations de la Résistance et de la Libération, Public-réalisations, 1985.
Forum insignes et médailles
Wikipedia