Rue Albert-Dugénit, Châteauroux (Indre)

Légende :

Nom de rue donné en hommage au "premier résistant de l'Indre", Albert Dugénit, Châteauroux (Indre)

Genre : Image

Type : Nom de rue

Source : © Cliché ANACR Indre Droits réservés

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur.

Lieu : France - Centre - Indre - Châteauroux

Ajouter au bloc-notes

Contexte historique

Albert Dugénit

Né le 29 septembre 1913 à Châteauroux (Indre), mort en déportation le 10 février 1945 à Dachau (Allemagne) ; horticulteur ; dirigeant des Jeunesses communistes de l’Indre et du Parti communiste ; résistant.

Fils de charpentier, Albert Dugénit travaillait comme horticulteur. Il dirigea les Jeunesses communistes de l’Indre en 1935. L’année suivante, il entra au comité central de la JC et devint secrétaire de la région du Centre. Il créa dans son département une union des jeunes paysans antifascistes groupant environ quatre cents membres. Le comité central du Parti le chargea, fin 1937 de reprendre en main la direction communiste de l’Indre. Dugénit entra en conflit avec Maurice Galatoire* auquel il succéda au secrétariat de la section de Châteauroux.
Engagé en 1939, arrêté à la caserne d’Issoudun, il participa à la Résistance communiste dans l’Indre et le Sud de la France. Il reconstitua le Parti communiste dans l’Indre après l’arrestation, le 17 janvier 1941, de Marcel Lemoine et Robert Marchadier. Il fut condamné par contumace à Clermont-Ferrand le 5 février 1942 à 10 ans de travaux forcés, Madeleine Bellet fut, elle, dans le même procès et par contumace, condamnée à cinq ans de travaux forcés. Arrêté à nouveau à Montpellier, il fut déporté le 1er avril 1944 à Dachau où il mourut.

Son frère, Jacques Dugénit, fut un actif militant communiste pendant l’Occupation et après-guerre. Un autre frère, Claude, né le 18 juin 1921, fut emprisonné pour son activité clandestine dans le cadre des Jeunesses communistes. Il séjourna dans les prisons de Châteauroux, Clermont-Ferrand et Riom.


AuteursAnnie Pennetier, Claude Pennetier pour le Maitron en ligne.

Sources 

L’Émancipateur, 1935-1939. 

Renseignements recueillis par G. Thomas. 

Maurice Nicault, « Le Parti communiste dans l’Indre de la fin 1938 à la fin 1941 », colloque Le Parti communiste français de la fin de 1938 à la fin de 1941, Paris, 14 et 15 octobre 1983. 

Chronologie de la Résistance dans l’Indre, établie par le CDDP de l’Indre.