Frise chronologique

Légende :

Les quatre périodes de l’histoire de la Drôme pendant la Seconde Guerre mondiale.

Genre : Image

Type : Frise

Producteur : réalisation Jean Sauvageon

Source : © AERD Droits réservés

Lieu : France - Rhône-Alpes - Drôme

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

La Drôme a connu quatre périodes bien distinctes au cours de la Seconde Guerre mondiale. La frise matérialise ces périodes :
- en blanc : la « drôle de guerre »,
- en gris : la zone non occupée,
- en vert : l’occupation italienne,
- en kaki : l’occupation allemande.


Auteur(s) : Jean Sauvageon

Contexte historique

La Drôme a connu quatre périodes au cours de la Seconde Guerre mondiale :

1. De la déclaration de guerre, le 3 septembre 1939, à l’Armistice effective, le 25 juin 1940 : La Drôme vit la « drôle de guerre ». De nombreux hommes sont mobilisés. Un mois, après le début de leur attaque éclair, les Allemands atteignent le nord de la Drôme. Pour tenter de freiner leur progression, de nombreux ponts sont détruits sur le Rhône, l’Isère et la Drôme. L’Armistice arrête les combats sur la rivière Isère. Le nord du département est occupé par les troupes allemandes.

2. De l’Armistice effective, le 25 juin 1940, à l’occupation allemande, le 11 novembre 1942 : Les Allemands évacuent le nord du département quelques semaines après le 25 juin. La Drôme est située en zone non occupée. Des délégations allemande et italienne sont présentes à Valence pour contrôler l’application de l’Armistice.

3. Du 11 novembre 1942 au 9 septembre 1943 : La Drôme est placée sous administration et occupation italiennes. Les troupes italiennes attaquent les résistants à six reprises.

4. Du 9 septembre 1943 au 31 août 1944 : C’est l’armée allemande qui occupe la Drôme. C’est également la période la plus intense pour la lutte contre l’ennemi et le gouvernement de Vichy. Combats et sabotages sont fréquents. Après le 6 juin, de nombreux jeunes rejoignent les maquis, dans le Vercors notamment. Fin juillet, les troupes allemandes terrestres et aéroportées investissent le massif du Vercors où les résistants sont obligés de se disperser. La population civile est très durement touchée. Après le débarquement des Alliés en Provence le 15 août, les Alliés remontent la vallée du Rhône, en direction du nord. La Drôme est le théâtre de la bataille dite de Montélimar opposant d’une part, troupes alliées et résistantes et d’autre part la 19ème armée allemande. La Drôme est libérée totalement dans la nuit du 31 août au 1er septembre 1944.


Auteurs : Jean Sauvageon
Sources : Dvd-rom La Résistance dans la Drôme-Vercors, éditions AERI-AERD, février 2007.