La réunion dite " de Monaco"

Légende :

Carte postale représentant l'hôtel de la Poste, dans lequel s’est tenue la réunion dite de Monaco, le 25 janvier 1944, à Méaudre, Isère

Genre : Image

Type : Carte postale

Producteur : Paul Royer

Source : © Bruno Rey Droits réservés

Détails techniques :

Carte postale réalisée par le photographe de Romans-sur-Isère Paul Royer.

Date document : Début du XXe siècle

Lieu : France - Rhône-Alpes - Isère - Méaudre

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Méaudre, bourg situé dans le Vercors des Quatre-Montagnes en Isère, éloigné des grandes villes, constituait un lieu idéal pour des réunions clandestines importantes. La Résistance civile s’implanta très vite dans ce secteur sous l’impulsion du mouvement Franc-Tireur. C’est dans cet endroit discret et sûr que le mardi 25 janvier 1944, Marcel Rochas, le patron de l’hôtel de la Poste, patriote convaincu, reçut neuf délégués des mouvements de Résistance de l’Isère, réunis à l’instigation de Pierre Flaureau (Pel). Les abords du bâtiment bien dégagés, les maquisards locaux, notamment ceux du C5, assurèrent la surveillance des voies d’accès. Le groupe travailla à l’organisation du Comité départemental de la Libération nationale (CDLN) pour l’Isère, en application des directives du Gouvernement provisoire de la République française à Alger.


Auteurs : Guy Giraud, Jean-William Dereymez, Julien Guillon

Contexte historique

Les CDLN de la Drôme et de l’Isère n’ont, ni l’un ni l’autre, intégré l’entité du massif du Vercors toutefois reconnue par le gouvernement et les Alliés : Chavant insiste sur cet état de fait lors de la réunion de Monaco. En effet, la République rétablie dans le Vercors s’affranchit des limites départementales (Drôme et Isère).

 

Questions :

Dans quelle mesure le Comité départemental de la Libération nationale (CDLN) de l’Isère a pris acte de la spécificité de la mission reçue de la France Combattante pour le Vercors ?

L’entente entre les participants à la réunion fut-elle unanime ou conflictuelle ?

La réunion a t-elle atteint son objectif ?

 

  

Pour en savoir plus :

La réunion dite "de Monaco" (G. Giraud)

La réunion dite de Monaco : forces en présence et décisions (J-W. Dereymez)

PV de la réunion "de Monaco" (J-W. Dereymez)


Auteurs : Guy Giraud, Jean-William Dereymez, Julien Guillon

Sources :

Archives Départementales de l'Isère, 13 R 1042 et 13 R 1043.

Témoignage de monsieur Lecutiez (dit le pape) communiqué par l’ANPCVV - Grenoble.

Lettre d’Eugène Chavant in Louis Nal, La Bataille de Grenoble, Mémoires posthumes présentées et annotées par Joseph Perrin, Paris, Éditions des deux miroirs, 1964, 320 p., p. 195.

Pierre Bolle (dir.) Grenoble et le Vercors, de la résistance à la Libération », Lyon, la Manufacture (L’Histoire partagée), 1985, 344 p, notamment Pierre FLAUREAU, « Le Comité de Libération de l’Isère », pp. 61-96, et « Procès-verbal de la réunion du mardi 25 janvier 1944.

Jéremie Libot (étudiant en histoire), « La réunion de Monaco » dans Résistance Isère, numéro 164, mars-avril 2011.

Pierre Benielli, « Note sur la réunion de Monaco (Méaudre, 25 janvier 1944) », dans Un résistant grenoblois témoigne, tapuscrit slnd, np. La note est datée de septembre 2004.

Conférence de Paul Dreyfus donnée à l’Académie delphinale en novembre 2011, portant sur la réunion dite de Monaco.

Julien Guillon, Dessiner le territoire de la Résistance : Essai sur la transgression en Isère (1934-1944), thèse de Doctorat, ISTHME UMR 5600 CNRS, Université Jean-Monnet, 2011, 900 pages.