Mediathèque



Rechercher un document





Nos Trois Glorieuses de José de Vallabrègues

Extrait de l’ouvrage de José de Vallabrègues, Nos Trois Glorieuses : Robert Rossi est envoyé de Toulouse à la centrale d’Eysses, où il est regroupé avec des internés administratifs avant d’être acheminé vers Sisteron, d’où il s’évadera
José de Vallabrègues, l'un des internés administratifs, raconte comment Robert Rossi et ses compagnons ont été accueillis par ces internés

Collection Robert Mencherini - Tous droits réservés.

Manosque (Alpes-de-Haute-Provence)

Sur le monument départemental érigé à Manosque « Aux martyrs de la Résistance des Basses-Alpes », le nom de Robert Salom est inscrit dans la longue liste des victimes de la répression, classées par villes et villages, à l’emplacement dédié aux résistants d’Oraison

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison (Alpes-de-Haute-Provence)

À l’entrée d'Oraison, une stèle en marbre a été érigée en hommage aux onze résistants arrêtés lors du piège dressé par les Allemands le 16 juillet 1944 - sur cette stèle, sous l’inscription : « 1944 -  Aux résistants arrêtés à Oraison le 16 juillet - fusillés le 18 à Signes (Var) », sont inscrits les noms des résistants, dont celui de Robert Salom

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence)

À Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence), au numéro 5 de la rue Mercerie, se situe l’immeuble dans lequel vécut Robert Salom, comme le rappelle une plaque en marbre apposée sur la façade

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence)

Une placette de Sisteron porte le nom de Robert Salom

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison (Alpes-de-Haute-Provence)

À l’entrée d'Oraison, une stèle en marbre a été érigée en hommage aux onze résistants arrêtés lors du piège dressé par les Allemands le 16 juillet 1944 - sur cette stèle, sous l’inscription « 1944 -  Aux résistants arrêtés à Oraison le 16 juillet - Fusillés le 18 à Signes (VAR) », sont inscrits les noms des résistants, dont celui de Terce Rossi

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Manosque (Alpes-de-Haute-Provence)

Sur le monument départemental érigé à Manosque « Aux martyrs de la Résistance des Basses-Alpes », le nom de Terce Rossi est inscrit dans la longue liste des victimes de la répression, classées par villes et villages, à l’emplacement dédié aux résistants d’Oraison

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison (Alpes-de-Haute-Provence)

Sur le monument aux morts érigé dans le cimetière d’Oraison, à la base de la stèle, une plaque a été posée sur laquelle sont inscrits les noms des quatre résistants domiciliés à Oraison et fusillés à Signes. Cette plaque « Aux Martyrs de Signes » se termine par ce texte : « Lâchement assassinés par les Allemands et les miliciens le 19 juillet 1944 »

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Oraison (Alpes-de-Haute-Provence)

Le nom de Terce Rossi, tout comme ceux de ses trois compagnons d’infortune domiciliés dans le village (Roger Chaudon, André Daumas et Émile Latil), a été donné à une avenue d’Oraison

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

14 juillet 1941 à Brazzaville

Reportage photographique sur les cérémonies du 14 juillet 1941 à Brazzaville extrait du journal France d'Abord de Brazzaville, n°14 du 20 août 1941

BNF Gallica