Les réseaux de résistance de la France combattante

L'exposition virtuelle qui vous est présentée ici est la retransposition la plus fidèle possible de l'exposition présentée par le Service historique de la Défense dans la cour d'honneur du château de Vincennes du 8 mai au 9 novembre 2015. Les textes d'analyse et de contextualisation ne figuraient pas dans l'exposition originale et constituent l'apport du Musée de la Résistance en ligne à cette exposition.

Le Service historique de la Défense conserve à Vincennes les archives du bureau Résistance créé en 1948 pour permettre l’homologation des résistants de la Seconde Guerre mondiale : au total, plus de 610 000 dossiers individuels ont été constitués par ce bureau, auxquels il faut ajouter les archives collectives des mouvements, des réseaux ou des maquis, et une iconographique abondante, demeurée largement inédite.

Une grande partie des documents présentés dans cette exposition, comme la majorité des photographies, sont donc postérieurs au conflit. Accompagnant la publication du Dictionnaire historique des réseaux de résistance, l’exposition « Ici Londres, les réseaux de la France combattante » comprend d’abord onze panneaux présentant un historique de ces réseaux, leur organisation et les différentes missions qu’ils ont assurées. Elle propose ensuite une galerie de portraits qui mêle délibérément des figures très connues et des résistants demeurés dans l’ombre mais non moins valeureux.

L’exposition « Ici Londres, les réseaux de la France combattante » permet d'offrir un aperçu d’un fonds d’archives incontournable – et aujourd’hui librement accessible – pour qui veut comprendre ce qu’a signifié l’engagement dans la Résistance, jusqu’au sacrifice suprême pour le triomphe de la liberté et le rétablissement de la démocratie.

Auteur(s) : Service historique de la Défense

Auteur(s) : Service historique de la Défense

Plan de l'expo

Crédits