Les Italiens dans la Résistance en Pays d'Arles

Terre de passage et de refuge, le Pays d’Arles accueille de nombreux étrangers dans l’entre-deux-guerres.  D’abord économique, la cause de leur immigration devient politique. Ainsi l'avènement du fascisme conduit de nombreux Transalpins à trouver asile en Pays d’Arles. Arrivés avant eux depuis des décennies parfois, des compatriotes les aident à s’installer. En 1931, plus de 2 000 Italiens vivent à Arles. Ils représentent plus de la moitié de sa population étrangère.

Formant une minorité active et solidaire, ces immigrés tentent de lutter depuis la France contre le régime mussolinien. Dans les années 1940, leur engagement antifasciste les conduit à rejoindre la Résistance contre l’occupation allemande et le gouvernement du maréchal Pétain.

Participant aux combats de la Libération, ces Arlésiens d’origine italienne continueront de s’investir après la guerre dans la vie économique, politique et sociale locale de leur pays d’accueil. Cet engagement résistant des immigrés italiens a favorisé leur intégration et pris place dans l’histoire du Pays d’Arles. En témoigne cette photographie prise en 1946 près d’Arles symbolisant la liberté et la paix reconquises en Italie comme en France.

Auteur(s) : Marion Jeux

Auteur(s) : Marion Jeux

Plan de l'expo

Crédits

Bibliographie

Actualités