Ouvrage de l'ARORY, Un département dans la guerre 1939-1945

Légende :

Ouvrage de synthèse sur la période 1939-1945 dans l’Yonne, rédigé par l’équipe d’historiens de l’ARORY et édité par les Editions Tirésias en janvier 2007

Genre : Image

Type : Ouvrage

Source : © ARORY Droits réservés

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur (2007).

Date document : 2007

Lieu : France - Bourgogne - Yonne - Auxerre

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Un Département dans la guerre est un gros ouvrage de 760 pages (658 pages de texte, auxquelles s’ajoutent 80 pages de notes, un index de plus de 1 000 noms, un glossaire et une bibliographie sommaire). Outre une introduction et une conclusion, ce livre comporte 19 chapitres couvrant l’ensemble des aspects de la période 1939-1945 pour le département de l’Yonne.
Le premier chapitre évoque la situation de l’Yonne avant le début de la guerre, le second  traite de la guerre de 1939-1940, de l’ « Exode », de l’invasion et des débuts de l’occupation du département.
L’occupation allemande fait l’objet de deux chapitres, consacrés aux structures puis aux rigueurs de l’occupation allemande, tandis qu’un chapitre particulier traite de la persécution des juifs, à la fois par l’État français et par les Allemands.
Un chapitre est consacré à Vichy, à la Révolution nationale et à la Collaboration.

La Résistance fait bien sûr l’objet de l’essentiel de ce travail : sont évoqués d’abord les débuts de la Résistance, les organisations de résistance implantées dans l’Yonne, puis les premières actions armées et leur répression par Vichy et l’occupant, tandis qu’un chapitre entier est consacré à la déportation et qu’un autre est consacré à une sociologie sommaire des résistants et résistantes de l’Yonne et à l’étude des motivations de leur engagement.
Viennent ensuite deux gros chapitres consacrés aux maquis et aux maquisards (organisations, recrutement, vie quotidienne, actions armées, etc.).
Un chapitre traite de la libération de l’Yonne, trois autres des difficultés du retour à l’ordre après le départ des Allemands, de l’épuration (sommaire et légale), et des problèmes rencontrés jusqu’à l’automne 1945 (retour des « absents », utilisation des prisonniers de guerre allemands, relations avec les troupes américaines stationnées dans l’Yonne, etc.).
Un chapitre entier est consacré à l’engagement des volontaires de l’Yonne pour continuer la guerre jusqu’à la victoire finale, de l’automne 1944 à mai 1945.
Enfin, le dernier chapitre traite de la question de la mémoire de cette période dans l’Yonne (associations, monuments, cérémonies, etc.).


Auteur : Claude Delasselle

Sources 

Claude Delasselle, Joël Drogland, Frédéric Gand, Thierry Roblin, Jean Rolley, Un département dans la guerre 1939-1945 - Occupation, Collaboration et Résistance dans l’Yonne, Paris, éd. Tirésias, 2006.

Contexte historique

L’ARORY (Association pour la Recherche sur l’Occupation et la Résistance dans l’Yonne) a été fondée en 1988, à l’initiative d’un ancien résistant de l’Yonne, Jacques Direz, épaulé par un groupe d’anciens résistants de l’Yonne, membres fondateurs de cette association. Une petite équipe de professeurs d’histoire et géographie du département de l’Yonne a rejoint très tôt cette association et a entrepris, à partir de 1994, de collecter des centaines de témoignages oraux d’anciens résistants icaunais. De 1999 à 2004, cette équipe d’une petite dizaine de personnes (dont un étudiant en histoire), a réalisé le cédérom La Résistance dans l’Yonne, publié conjointement par l’AERI et l’ARORY en 2004.

Mais, tout en reconnaissant l’intérêt du travail ainsi réalisé, de nombreux résistants ont alors exprimé le souhait que ce travail considérable soit également publié en version papier, plus accessible à nombre d’entre eux, peu familiarisés avec le maniement d’outils informatiques. Après en avoir débattu, l’équipe qui avait réalisé le cédérom a estimé qu’une version papier du cédérom n’était pas la bonne solution, le nombre de fiches contenues dans le cédérom (biographies, notices événements, notices explicatives sur les organisations, photos, etc.) étant tel que l’impression pure et simple de ces fiches aurait abouti à un énorme ouvrage de plusieurs milliers de pages. La solution finalement retenue a donc été de réaliser une synthèse de la documentation contenue dans le cédérom, qui puisse être publiée sous forme d’un livre accessible à un très large public. Une équipe plus restreinte de cinq membres s’est alors partagé la rédaction des chapitres de ce livre, en entreprenant souvent de nouvelles recherches et en approfondissant certains thèmes, comme la déportation, qui n’avaient été qu’incomplètement traités dans le cédérom. Ce travail a été mené à bien en deux ans et a abouti à la publication, en janvier 2007, de ce gros ouvrage dont le succès a été remarquable, tant du point de vue de la critique spécialisée que du point de vue commercial (plus de  2 500 exemplaires ont été à ce jour vendus).


Auteur : Claude Delasselle