Mediathque

La base média constitue « la collection virtuelle » du Musée de la Résistance en ligne. Elle réunit des documents de tous types appartenant à une multitude de fonds publics et privés.

Chaque document inventorié est accompagné de sa notice explicative.
Un moteur de recherche performant (recherche simple ou croisée) permet à l'utilisateur d'utiliser la base de données selon ses propres critères. 

ATTENTION : les documents (photographies, archives, films...) utilisés ont fait l'objet de conventions avec leurs détenteurs et ne peuvent être utilisés par une tierce personne sans leur accord. Les coordonnées des détenteurs des documents sont mentionnées sur chaque notice.

Rechercher un document





Plaque la mmoire du gnral Maurice Guillaudot Hd (Ille-et-Vilaine)

Plaque apposée sur la façade du 18 rue Jean Boucher à Hédé. Elle rappelle que le général Guillaudot, déporté résistant, Grand-Croix de la Légion d'Honneur, Compagnon de la Libération, a habité cette maison de 1960 à 1979.

© Clich Joris Brouard  Droits réservés
Rue de la Libration Mordelles (Ille-et-Vilaine)

Au verso : automoteur amricain de type M7 quip d’un obusier de 105 mm appartenant au 66th Armored Field Artillery Battalion de la 4th US Armored Division, entrant dans Mordelles le 3 aot 1944 par l’actuelle rue de la Libration (coll. Muses de Bretagne).

© Lionel Besnard  Droits réservés
Les combats d'Estivareilles

Plan de la région d'Estivareilles accompagnant le récit des combats par le commandant Marey, chef départemental FFI de la Loire.

© Fondation de la Rsistance  Droits réservés
Rodolphe Frey

Membre de l’Organisation juive de Combat (OJC) depuis mars 1944, Rodolphe Frey rejoint un mois plus tard le maquis du Chambon-sur-Lignon.

© Mmorial de la Shoah, Paris (France)  Droits réservés
Kurt Spiero

Engagé en novembre 1943 au sein du maquis de Chambon-sur-Lignon, Kurt Spiero prend part avec le grade de lieutenant FFI aux combats d'août 1944 à Saint-Geneys (Haute-Loire) puis à Estivareilles (Loire) les 21 et 22 août 1944.

© Service historique de la Dfense  Droits réservés
Joseph Bass dit Andr

Joseph Bass (à gauche) et Grigory Ritva dit Gregor, Soviétique engagé de force dans l'armée allemande, soldat de la légion Tartare au Puy-en-Velay, passé au maquis en avril 1944 et devenu commandant du 352e bataillon soviétique des FTP de Haute-Loire.

© Service historique de la Dfense  Droits réservés
Le maquis juif du Vivarais-Lignon

Membres de l’Armée juive - Organisation juive de combat (AJ - OJC) au garde-à-vous au Chambon- sur-Lignon

© Mmorial de la Shoah, Paris (France)  Droits réservés
Jules Jefroykin, dit Dika

Jules Dika Jefroykin et son épouse Nina en Espagne en 1944 où ils accueillaient les membres de l'Armée juive (AJ) ayant traversé les Pyrénées.

© G. Loinger, "Les rsistances juives pendant l'Occupation"  Droits réservés
Simon Lvitte

Simon Levitte, secrétaire général du Mouvement de la Jeunesse sioniste, est l'un des fondateurs du Comité d’Action et de défense de la jeunesse juive (CADJJ).

© MRDI- Grenoble  Droits réservés
Aron Lublin (Lucien)

Co-fondateur de l'Armée juive à Toulouse en janvier 1942, Aron Lublien est également l'un des initiateurs du maquis de Biques (Tarn) et du corps franc de l'AJ de Toulouse. En 1943, il est responsable régional des corps francs de l’Armée juive en Rhône-Alpes et participe à ce titre aux combats de la libération à Lyon.

© Mmorial de la Shoah, Paris (France)  Droits réservés